Je suis CharlieIl m’aura fallu un peu de temps pour reprendre le cours de ce blog, et je ne pouvais pas le faire sans parler un peu de ce qu’il s’est passé ces derniers jours. 

Je sais que beaucoup diront que la vie doit continuer comme avant, qu’on doit sourire et rire pour rendre hommage aux victimes, qu’on doit défendre encore plus la liberté d’expression, notamment en continuant d’écrire et de publier sur nos blogs, même si c’est pour parler de futilités… Mais pendant ces quelques jours d’horreur, j’étais incapable d’écrire quoi que ce soit, incapable de faire quoi que ce soit. Tout juste capable de regarder les actualités, de regarder ce que ces gens étaient en train de faire de mon pays, de mon peuple, la terreur qu’ils ont tenté d’insinuer en nous, le chaos qu’ils ont tenté d’instaurer en France. Tout juste capable de suivre minute après minute, jour et nuit la traque de ces terroristes, de lire tout ce que je pouvais sur le sujet pour tenter de comprendre. Comprendre ce qu’il était en train de se passer, comprendre ce que cherchent ces gens, comprendre les réactions de la population face à tout ça. Là encore je guette la moindre nouvelle, entre trois écrans, j’appréhende, j’attends de voir si nous en avons terminé avec ça pour l’instant, ou si ce n’est que le commencement.
J’ai l’impression d’avoir passé 3 jours dans la torpeur, 3 jours à patauger dans un mauvais rêve et de rouvrir les yeux à présent. Alors comment reprendre le cours normal de la vie après ça?
J’entends encore leur voix lorsqu’ils sont sortis des locaux de Charlie Hebdo, je les entends en boucle, elles résonnent dans ma tête en permanence. Je revoie encore les images de ce policier que j’aurais tellement aimé ne jamais voir, l’écho des coups de feu, cette violence inhumaine
Dans chaque phrase, chaque discussion, j’entends des mots qui me rappellent cette horreur, et ça me tétanise…

Voilà pourquoi j’ai préféré patienter, prendre du recul sur ces événements, faire comme une minute de silence sauf qu’elle aura duré plusieurs jours. Ca me paraissait tellement déplacé de poster des articles pour vous parler, comme je l’avais prévu au départ, de la nouvelle année qui commence, ou bien d’un produit que j’ai testé ou quoi que ce soit d’autre (bien que je comprends tout à fait que certaines aient continué à publier pour justement se changer les idées).

IMG_0006

Certains diront que les dessinateurs de Charlie Hebdo n’approuveraient pas tout ce mouvement autour d’eux, le fait que les politiciens en profitent pour faire de la récupération, ils diront que tout ceci n’était que de la pure hypocrisie, puisqu’avant les attentats, le journal n’était pas vraiment soutenu. D’autres diront qu’ils n’étaient pas d’accord avec leurs propos mais qu’ils défendent la liberté d’expression et rendent hommage aux policiers et aux civils. D’autres encore, diront qu’ils l’ont cherché et que c’est bien fait, ou alors que c’est un complot, ou qu’ils sont fiers d’être islamophobes et qu’on devraient virer tous les musulmans de France (et oui malheureusement, on ne peut éviter les amalgames…), qu’on doit remettre la société en question et chercher la cause de ces actes. Mais je voudrais simplement dire, comme beaucoup l’ont déjà dit avant, qu’il ne faut surtout pas se désunir, car c’est ce qu’ils cherchent à obtenir. On doit rester soudés car c’est ça qui fait notre force. En pointant leur arme sur toutes ces personnes, c’est aussi sur nous, peuple de France et de toutes les démocraties (chrétiens, musulmans, juifs, athées et tous les autres) qu’ils l’ont pointée. C’est à nous qu’ils veulent ôter toutes libertés. Tout ça pour une histoire de religion, tout ça pour des dessins, des armes lourdes contre des crayons…

Alors, même si je ne suis pas dessinatrice, ni journaliste, et que je n’ai pas eu l’audace et le courage de ces gens-là, je suis Charlie et les autres aussi ! Je ferai toujours tout mon possible pour défendre la liberté d’expression et prôner la tolérance et la solidarité !

IMG_0024

Cette dernière semaine nous aura au moins permis de nous rassembler. C’était réellement extraordinaire de voir tous ces mouvements spontanés se former, ces foules crier d’une seule et même voix « Je suis Charlie ! », de voir que les gens s’exprimaient de toutes les manières possibles, par le dessin, les mots, la musique… de voir que notre pays est soutenu par une bonne partie du monde. Personne n’est dupe, on sait que cette solidarité ne durera pas, mais essayons de la prolonger, et de l’utiliser de manière à ce que tout ça n’arrive PLUS JAMAIS.

Personnellement j’ai été très émue et je me dis mais pourquoi ? Pourquoi faut-il attendre des événements aussi tragiques pour qu’on retrouve cette fraternité ? Pourquoi n’a-t-on toujours rien appris de nos erreurs passées ?

IMG_0002

En tout cas je suis sûre d’une chose, c’est que Cabu, Charb, Wolinsky et tous les autres, m’ont redonné l’envie de dessiner et je le ferai pour eux. Pour les 17 victimes du 7, 8 et 9 janvier 2015, pour la liberté d’expression et pour lutter contre l’obscurantisme !

Pour finir, lorsque j’ai réécouté cette chanson ce weekend, j’ai trouvé qu’elle correspondait tout à fait à l’actualité, vous reconnaitrez peut-être de quel film sont tirées les paroles. A écouter jusqu’à la fin…

Ma pensée va vers toutes les personnes dans le monde actuellement privées de leurs libertés, opprimées, vers celles qui ont sacrifié leur vie pour les défendre, et vers leurs proches…

10 Comments

  1. Je trouve que ton texte résume avec émotion ce que nous avons tous vécu et aussi tu l’as traduit avec sensibilité et toujours ce joli amour du Mot c’est superbement touchant!!!

    • Justine Savinel Reply

      Merci Arnaud, comme je disais c’était pas évident d’écrire tout ça, de choisir les bons mots, ceux qui reflètent ma pensée telle qu’elle était au moment où on a appris l’événement, et telle qu’elle est maintenant.

  2. Ton texte est parfait, il résume tout à fait mon mode de pensée actuel. J’ai du mal à rebondir apres ces événements, du mal a monter dans le train pour aller à Paris par peur que tout ça recommence. L’Hyper Marché était à 200m de mon ancien appartement et j’ai mal, encore plus mal que si je n’avais pas connu ce lieu, je vois parfaitement le boulevard sur lequel il se trouve et n’arrive pas à imaginer qu’une scène aussi affreuse ai pu arriver dans un lieu aussi familier… On est la pour se serrer les coudes, et si il y a un coup de mou, je suis là pour qu’on s’envoie des photos/vidéos de nos chatons mignons, de débattre sur la lingerie so sexy-moche ou juste pour se dire qu’on est une team de gonz géniales. Soyons soudées, et fière de vivre dans un pays qui sait s’unir pour une cause aussi importante.
    Des bisous petit chat.

    • Justine Savinel Reply

      Merci ma bichette, moi j’ai tout simplement du mal à rester là, comme ça. Même si je me dis qu’on ne doit pas avoir peur, vivre dans la paranoïa, je finis par me dire qu’on est en sécurité nulle part, que 2 personnes suffisent à semer la terreur dans un pays entier. Ca a l’air tellement facile ! Et effrayant du coup. C’est sûr que c’est traumatisant pour tous les gens qui ont connu le lieu des attentats, jamais ils ne se seraient douté que ça puisse arriver là, ça paraît tellement irréel ! Ma tante travaille près de là aussi, je me suis un peu inquiétée, on a tellement l’habitude que ça arrive dans des pays lointains mais pas chez nous.
      Moi aussi je serai là pour s’échanger des photos, des petits mots de réconfort, des conneries, et tout ce qu’il faut pour faire passer tout ça ! En tout cas c’est sûr, moi je suis très fière de mon pays maintenant ! J’en ai les larmes aux yeux rien que d’y penser !
      Plein de bisous chaton. <3

    • Justine Savinel Reply

      Oui, je trouve ça dommage que beaucoup commencent à dire que les français sont des moutons parce qu’ils ont fait cette marche républicaine. D’après eux on se fait manipuler, mais je comprends pas pourquoi ils ne peuvent pas juste arrêter de toujours voir tout en noir.

Ecrire un petit mot

%d blogueurs aiment cette page :