Bem-vindo a Portugal !


Chemin dans un village portugais
Bom dia mes mignons ! Je vous avais dis que j’allais vous faire voyager pas vrai (j’ai juste mis 8 mois avant de me décider) ? Et je suis sûre que comme moi, vous auriez bien envie d’un peu de soleil et de chaleur. Alors asseyez-vous bien confortablement, prenez votre petit plaid, sirotez un thé, un café ou une pinte de bière si vous voulez, je vous emmène avec moi au Portugal !


Vue sur les montagnes portugaises
Au mois de mai dernier j’ai pris mes vacances d’été en avance et j’ai embarqué pour l’Espagne où j’ai rejoins l’Ours étant en stage là-bas, puis direction le Portugal pour 10 jours ! C’était la première fois que j’y allais donc on a un peu mis le paquet : Mira de Aire son village d’origine, Nazaré et la baie de Sao Martinho do Porto pour la plage et la vue sur la mer, Lisbonne et Porto que je rêvais de photographier, Alcobaça et Fatima.


Petite rue à Mira de Aire

Mira De Aire c’est un village qui se situe au centre du Portugal, à environ une heure de Lisbonne. Il n’y a pas la mer mais des paysages montagneux tout aussi beaux (ou presque parce qu’il n’y aura jamais rien de mieux que la mer, désolée), et les plus grandes grottes du pays qui sont vraiment impressionnantes. Bon, comme vous pouvez le voir toutes les rues sont en pente raide, autant vous dire qu’on a pas tellement marché là-bas, parce qu’avec la chaleur en plus je vous jure qu’on aurait jamais survécu ! Je n’exagère absolument pas.


Maison délabrée de Mira de Aire

Rue en pente et portes vertes
J’ai adoré ce village, le calme qui s’en dégage, c’est totalement dépaysant ! Ça m’a fait du bien tout ce vert à perte de vue et ce ciel bleu intense, une vraie carte postale. Dans le centre en revanche, beaucoup de locaux fermés, de lieux qui semblent abandonnés et des rues désertes, ça amène une ambiance un peu spéciale mais je ne sais pas pourquoi j’aime assez. Étant donné qu’une bonne partie de la famille de mon Ours vit ici, nous avons passé beaucoup de temps (à manger) chez les uns et les autres. J’ai apprécié leur grande hospitalité, ils ne parlaient pas français pour la plupart mais ils étaient tous choux avec moi, et au bout d’un moment je commençais à comprendre quelques mots (pour le reste le copain se chargeait de la traduction quand même).


Grottes de Mira de Aire

Stalactites des grottes de Mira de Aire

Jeux de lumières aux grottes de Mira de Aire
Et voilà les fameuses grottes de Mira de Aire ! Elles ne sont pas toutes jeunes puisqu’elles ont 150 millions d’années mais ne sont visitables que depuis les années 70, enfin seulement 600m sur les 10 000m de longueur. Elles ont été aménagées pour le public avec environ 600 marches pour la descente, un ascenseur pour remonter vers la sortie (il y a une bonne centaine de mètres de profondeur quand même), des lumières colorées et… De la musique ! On peut même assister à un spectacle de sons et lumières.

Grottes cathédrale de Mira de AireElles renferment également un petit lac et des cascades, on est AU TOP du romantisme ! L’une des salles est tellement haute qu’elle est comparée à une cathédrale, et c’est vrai qu’avec ses immenses voûtes et ses parois finement ciselées on en est pas loin ! J’ai pas mal peiné à comprendre les explications du guide portugais, donc je me suis surtout attardée à prendre des photos, c’était fascinant !


Marché du XIXe siècle à AlcobaçaFaçades de maisons à Alcobaça
D’autres belles choses mais dans un registre différent, nous avons fait un tour à Alcobaça pour voir ce que les habitants d’ici appellent le marché traditionnel du 19e siècle. En fait, c’est plutôt une grande brocante avec plein de trucs chouettes que j’aurais bien voulu ramener chez moi. Le détail qui fâche c’est que comme je n’avais pris que mon sac à dos, ça aurait été un peu délicat de rentrer en France avec un globe terrestre, une dame-jeanne ou des plaques publicitaires anciennes… Je me voyais mal les garder sur mes genoux pendant tout le vol !
Si on avait eu plus de temps ce jour-là j’aurais bien aimé visiter la ville et en particulier l’abbaye qui trône sur la place où s’installe le marché tous les ans. Elle fait partie des 7 merveilles du Portugal et du patrimoine mondial de l’Unesco, c’est qu’elle doit être pas mal sans doute !


Promenade à Sao Martinho do Porto

Plage de Sao Martinho do Porto
Malgré la chaleur nous ne sommes allés à la plage que deux fois : ici dans la baie de Sao Martinho do Porto et à Nazaré. Lorsqu’on arrive sur la baie c’est touristique, plein de bars/restaurants en face de la plage, avec de grands immeubles, des aires de jeux pour les enfants et des appareils de musculation à disposition (qu’on a testé d’ailleurs et je me demande s’il y a vraiment des gens qui viennent faire leur sport dessus tous les jours). Mais en marchant un peu on tombe sur une plage presque déserte, sans aucun aménagement et entourée par les dunes où on peut s’installer tranquillement. Je vous avoue que je ne me suis pas baignée parce l’océan Atlantique, même au Portugal, il n’est pas très très chaud à cette période de l’année !


Plage de Nazaré et grand ciel bleu

Les Falaises et la plage de Nazaré
Ca fait tout drôle de passer d’un ciel gris à un ciel bleu comme ça hein (bon okay j’ai « instagrammé » certaines de mes photos, d’où la présence de petits filtres dessus) ! Là vous avez la plage de Nazaré qui contrairement à ce que j’avais imaginé était plutôt vide. D’un côté les gens n’étaient pas en vacances alors ça peut se comprendre ; de l’autre, ils étaient tous amassés dans les bars pour soutenir Benfica, un des clubs de foot de Lisbonne (les portugais et le ballon rond je vous jure…). Je vous laisse imaginer la fête dans les rues et l’Ours tout foufou lorsque l’équipe a décroché le titre de champion du Portugal pour la 2e fois consécutive ! Mais j’en ai fini avec le foot. Nazaré est surtout connue pour sa monstrueuse vague (de 20 à 30m de haut quand même), fantasme des surfeurs du monde entier. J’aurais bien aimé la voir mais elle n’apparaît qu’une fois par an je crois, en automne/hiver.


Les lumières de Nazaré vues du ciel

Nazaré la nuit
Au lieu de ça nous avons profité des mignonnes petites rues, des nombreux restaurants de fruits de mer, vraiment pas chers et supers bons (le paradis en somme), de la promenade jusqu’au phare de Nazaré, en passant par l’église, et de la vue sur la ville depuis le mirador de Suberco. J’aurais bien aimé y retourner en plein jour pour faire plus de photos et vous montrer aussi le funiculaire qui monte de la baie jusqu’au mirador, il va falloir reprogrammer un second voyage héhé. Mais je pense que vous avez déjà un joli aperçu du centre du Portugal, dans un prochain article je vous emmènerai avec moi à Porto, restez dans le coin !

Et vous vous avez déjà visité le Portugal ? Quel coin et qu’est-ce que vous en avez pensé ? Je vous fais plein de bécots et à bientôt !