Bom dia mes mignons !

Ça fait longtemps que je n’ai pas posté d’article voyage, normal, avant cet été ça faisait au moins 917 jours que je n’avais pas eu de véritables vacances (oui, je les ai comptés). Bon okay, je suis bien partie 3 ou 4 jours à Berlin l’année dernière mais ça ne compte qu’à moitié on va dire !

Alors cet été avec l’Ours, nous avons pris la voiture, nos sacs à dos (et une valise en plus chacun, oups) et nous sommes partis un peu plus de deux semaines pour le Portugal. Sans rien réserver, juste avec des idées de ce que nous voulions faire là-bas. En même temps, l’Ours étant d’origine portugaise, il a la chance d’avoir un petit pied-à-terre familial sur place… Ce qui aide pas mal en cas de non trouvaille de Airbnb (c’était plus ou moins notre cas en arrivant là-bas).
La voiture c’est super pratique lorsque vous partez pour le Portugal, même si bon, 13-14 heures de trajet c’est long, mais les paysages sont magnifiques sur la route ! Et comme le pays est assez petit, si vous avez envie de visiter plusieurs endroits différents vous pouvez le faire assez facilement sans vous prendre la tête sur les moyens de transports possibles et les horaires.
Cependant le système de péage là-bas n’est pas toujours le même que chez nous. Certains péages sont encore comme les nôtres, mais beaucoup fonctionnent de façon dématérialisée, sans barrière. Il vaut mieux se renseigner un minimum avant de partir pour ne pas avoir de soucis une fois sur place (et si vous arrivez à échapper aux contrôles là-bas, ça n’empêche pas que vous vous ferez peut-être rattraper une fois rentrés chez vous).
Comme je ne voulais pas rallonger inutilement cet article et que je ne serais pas capable de tout vous expliquer, je vous conseille cet article où tout est bien détaillé, et le site officiel des péages portugais qui explique toutes les procédures.

Nous avons commencé par le nord-est du pays près de la frontière avec l’Espagne. C’est la région la plus verdoyante du Portugal, mais cette année avec les nombreux incendies elle apparaît plutôt sèche par rapport à d’habitude.
Après avoir galéré pour trouver un endroit où dormir pour deux nuits, nous sommes finalement tombés sur LE Airbnb idéal au petit village d’Algoso, dans la région de Tras-os-Montes. 
La Casa dos Pimenteis est une mignonne maison en pierres, tenue par des gens adorables et qui aiment le contact avec leurs hôtes. Ils possèdent plusieurs chambres décorées de façon typique, offrent le petit-déjeuner (traditionnel ou non) et proposent aussi le déjeuner et le dîner, à savourer sur leur grande terrasse forcément ! Sans oublier la piscine qui va bien, pour chiller au milieu des oliviers.

En ce qui concerne les incendies, j’avoue que j’ai une grande peur du feu et je savais en arrivant que nous allions sûrement en voir quelques-uns, ou au moins passer dans des endroits brûlés. Mais je ne m’attendais pas, dès le premier matin en sortant de notre chambre, à voir cette fumée noire s’élever dans le ciel. Je peux vous dire que je n’étais pas du tout rassurée de prendre la route qui contournait le feu et de quitter notre Airbnb (qui pourtant était à quelques kilomètres de là), sans savoir comment j’allais le retrouver le soir ! Heureusement, celui-ci n’a pas été très conséquent et a vite été maitrisé sans faire de victimes !

Nous avons commencé notre découverte par le village de Miranda do Douro et son parc naturel à cheval sur la frontière. La particularité de ce village assez peu touristique, qui surplombe le fleuve du Douro, c’est qu’on y parle pas seulement le portugais mais aussi le mirandais, la 2e langue officielle du pays.

Si vous allez visiter Miranda, vous y verrez d’un côté des rues commerçantes et animées l’été, de l’autre côté le quartier historique et ses petites rues pleines de charme, bordées de maisons blanches. Vous pourrez y admirer les anciennes fortifications qui suivent les méandres du fleuve et les ruines du château. Je vous conseille aussi de découvrir la cathédrale richement décorée et ce qu’il reste du palais épiscopal avec son jardin (je pense qu’on a dû visiter la moitié des églises du Portugal pendant notre séjour, mais ça vaut le détour !).

Avec un peu de chance, si vous y allez pendant les fêtes religieuses, vous croiserez des Pauliteiros. Ces danseurs habillés en costume traditionnel (jupon et chemise blancs, gilet noir, châle coloré et chapeau fleuri), exécutent une danse d’influence celte en tapant un bâton décoré, au son des cornemuses. C’est typique de Miranda do Douro ! Nous n’en avons pas vu mais nous sommes tombés sur des joueurs de cornemuse et de percussions qui défilaient (en habit tradi’ aussi tant qu’à faire) dans les rues. Je n’ai pas pensé à prendre de photos sur le moment mais en tapant pauliteiros sur l’ami Google vous trouverez facilement.
Niveau resto, je vous avoue qu’on n’a pas eu le temps d’en tester. Juste mangé dans un snack-bar, O Cartolinha de son petit nom, à côté du parvis de la cathédrale. Le lieu en lui-même n’est pas fou mais la terrasse ombragée est mignonne et offre une jolie vue sur la vallée et le Douro. On y sert des plats typiques, cuisinés à partir de produits locaux.

En faisant le tour de la ville nous avons découvert que de petites croisières sont organisées sur le fleuve pour découvrir la faune et la flore locale. Nous avons donc sauté sur l’occasion et pris des billets pour un tour d’environ une heure (je vous mets le lien du site internet si vous voulez plus de renseignements). C’est carrément le truc à touristes blindé de monde, mais n’empêche que c’est très agréable d’être sur l’eau (surtout avec la chaleur) au milieu de ces paysages uniques. Puis ça permet de découvrir le coin autrement ! Le bateau est très silencieux, ce qui aide à profiter du moment et permet de moins déranger les animaux qui vivent dans les environs. J’ai adoré ce petit tour, ça reste l’une des choses que j’ai préféré de notre voyage. De magnifiques couleurs, une ambiance calme et très apaisante, la proximité avec la nature… Je me suis régalée !

La croisière est commentée par un guide, en espagnol et en portugais (malheureusement pour moi qui ne parle absolument pas la première et qui ne comprend que partiellement la deuxième). Le guide raconte donc l’histoire liée au Douro et ses environs, des anecdotes, il parle des oiseaux et des végétaux qui occupent ces falaises, comme cet olivier qui pousse entre deux roches. Les alentours du fleuve comptent de nombreuses espèces de rapaces (aigles, vautours, chouettes, et autres), mais il est assez rare d’en voir. Perso je n’en ai pas vu, c’est pas faute d’avoir cherché pourtant ! C’est pourquoi au retour, après une dégustation de porto, des guides proposent une démonstration avec des oiseaux de proie autour d’une piscine. Simplement pour expliquer leur mode de vie, la façon dont ils chassent, etc. J’ai trouvé ça bien pour les enfants (qui peuvent d’ailleurs participer à la démo). Ca leur permet de voir ces oiseaux de plus près et d’en apprendre plus sur eux, mais sans se farcir un spectacle d’une heure où les animaux sont très très sollicités, juste pour la beauté du truc.

Seul truc que je n’ai pas aimé, c’est qu’à la fin de la démo un guide nous a proposé de venir caresser une toute petite chouette effraie. Tout le monde s’entassait autour d’elle et se battait presque pour poser sa main sur sa tête. Je n’ai même pas cherché à m’approcher du coup, je trouvais déjà ça oppressant pour moi d’être serrée entre les gens, alors pour la pauvre petite chouette…

Notre visite de Mirando do Douro s’est achevée ici, ce qui fait une journée bien remplie déjà ! Nous avons passé la soirée à quelques kilomètres de là, au village de Vimioso pour dîner et pour que je découvre ce qu’est une fête de village au Portugal ahah (ça n’a absolument rien à voir avec celles qu’on connait en France, c’est même plutôt cool je dois dire). Nous avons attendu le lendemain pour profiter de la piscine du Airbnb, avant de reprendre la route pour le centre du pays. Nous sommes remontés vers le nord quelques jours après mais ça, je vous en parlerai une autre fois.

Plusieurs articles sur mon voyage au Portugal sont prévus alors restez dans le coin, et n’hésitez pas à vous abonner pour être au courant des actualités du blog et suivre notre voyage ! J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous a donné envie de découvrir ce beau pays (si ce n’est pas le cas, je compte sur les articles suivant pour faire le job héhé).

Bécots de l’amour ♥

2 Comments

  1. Wow c’est magnifique, tes photos donnent vraiment envie ! Le Portugal fait partie de ma liste de pays à visiter, un jour :)

    • Merci beaucoup poulette ! Je te recommande fortement le Portugal, il y a vraiment beaucoup à voir et niveau budget c’est très accessible :)

Ecrire un petit mot

%d blogueurs aiment cette page :